Les groseilles rouges et blanches

Ce sont toutes deux des groseilles (ribes rubrum). Le groseillier est une vraie plante locale, qui se sent parfaitement bien chez nous. C'est un buisson caduc qui peut atteindre 2 mètres de hauteur. Les baies comestibles sont rouges, blanches ou roses, elles sont suspendues en grappes aux buissons qui donnent chacun 3 à 4 kilos de fruits.
Les groseilles sont translucides, rouge clair à rouge profond. La chair des fruits contient quelques pépins bruns-jaunes. Les groseilles blanches sont un peu plus petites et ont un goût légèrement plus doux.
Elles sont pauvres en vitamine, mais riches en pectine. Elles conviennent donc idéalement à la réalisation de confitures ou de gelées.

Achat
Les groseilles rouges et blanches sont des fruits extrêmement fragiles.  Elles doivent donc être conservées dans des conditions optimales.  Achetez des fruits emballés dans des petites boîtes et mangez-les ou utilisez-les le jour même de l'achat.

Conservation
Si vous souhaitez néanmoins conserver des groseilles pendant quelques jours, placez-les dans le réfrigérateur après les avoir couvertes. Vous pouvez également les congeler, en vrac ou en purée.

En cuisine
Les groseilles blanches, mais surtout rouges, apportent de magnifiques notes de couleur aux tartes ou à la glace. Vous pouvez les réduire en purée et y ajouter un peu de sucre ou les mélanger dans du yaourt, un smoothie et un milkshake. Elles sont indispensables dans les salades de fruit estivales.

Confiture et gelée (pour tous les petits fruits)

Pour faire de la confiture, mélangez les petits fruits à du sucre (cristallisé) jusqu'à ce que le tout forme une masse épaisse. Pour faire de la gelée, faites d'abord cuire les fruits avec de l'eau pour faire une compote que vous faites ensuite égoutter pendant une nuit entière dans une étamine. Faites ensuite cuire le jus obtenu, avec du sucre, jusqu'à obtention de l'épaisseur souhaitée.
La quantité de sucre dépend du type de fruit que vous utilisez. Comptez environ 300 g de sucre par kg de fruit. Vous pouvez ajouter de la pectine en versant le jus d'un demi-citron par kg de fruit. Vous donnez ainsi une délicieuse note de fraîcheur à votre confiture. Vous pouvez aussi remplacer (en partie) le sucre par du miel qui donnera un goût très doux à votre confiture ou votre gelée.
Pour tester l'épaisseur, versez un peu de gelée ou de confiture sur une petite assiette, laissez refroidir, puis touchez avec le doigt. La confiture ou la gelée doit être ferme, tout en ayant du ressort et en étant un peu coulante.
Si l'épaisseur est bonne, versez aussi rapidement que possible la préparation dans les pots (préalablement passés quelques instants dans de l'eau bouillante) le plus près possible du bord. Cette dernière précaution permet d'éviter la présence d'air au-dessus de la gelée ou de la confiture et d'empêcher ainsi votre production maison de se couvrir de moisissure. Fermez immédiatement et le plus fermement possible à l'aide d'un couvercle à vissez afin de limiter encore les risques. Une confiture ou une gelée bien fermée hermétiquement se conserve un an dans un lieu sec, frais et sombre.

Lava
Flandria
Nieuws
Contact