Prognosfruit : prévisions pour les récolte de pommes et de poires 2015

La récolte de pommes et de poires de la saison 2015-2016 n'atteindra pas les sommets de l'année dernière, que ce soit en Europe ou en Belgique. Les récoltes sont néanmoins qualifiées de " normales ". Pour les pommes, nous assistons à un glissement de la Jonagold et Jonagared vers d'autres variétés. Pour les poires, la Conférence reste le numéro un incontesté dans notre pays.

• Belgique : diminution de 19 % pour les pommes et de 7 % pour les poires.
• La cueillette a débuté plus tard que l'année dernière, mais à un moment normal.
• Les fruits sont de taille normale.
• Excellente qualité et bonne conservation.

Une récolte européenne dans la normale
Cette année, les estimations européennes ont été présentées à l'occasion du congrès international Prognosfruit qui se tenait à Merano, Italie. La récolte devrait être relativement normale. Au regard de la moyenne sur les trois dernières années, la production de pommes progresse de 7 % à 11,9 millions de tonnes et celle des poires de 6 % à 2,4 millions de tonnes. Par rapport à la super récolte de l'année dernière, nous assistons à une diminution de 5 et 4 %.
La forte diminution de la production de pommes en Allemagne (-21 %) interpelle. La même tendance devrait s'observer en Italie. En Pologne, la production de pommes reste inchangée. Pour ce qui est des poires, l'Europe devrait produire plus de 2,3 millions de tonnes, soit une légère diminution (3 %) au regard de la super récolte de 2014/2015, mais une progression de 6 % par rapport à la moyenne des trois dernières années. Au niveau européen, la production de poires reste pratiquement inchangée depuis des années. Durant les dernières années, la part de la Conférence dans la production totale de poires est passée à 40 %.

Belgique : intérêt croissant pour les nouvelles variétés de pommes
Selon les premières estimations, la production belge devrait diminuer de 19 % pour les pommes et de 7 % pour les poires. La production de pommes pour la saison 2015/2016 est estimée à 258 461 tonnes, soit 19 % de moins que la récolte exceptionnelle de 2014/2015. La superficie de production nationale pour la saison 2015/2016 est de 16 205 ha pour les pommes et les poires. Avec 6 865 ha, la superficie de production de pommes passe, pour la première fois depuis des années, sous la barre des 7 000 ha. Cette diminution se confirme, elle est de 209 hectares (3 % au regard de la saison 2014/2015).
La Jonagold et les variétés mutantes restent en tête de la production de pommes avec 107 840 tonnes. La production des variétés Jonagold et Jonagored (et mutantes) est toutefois en recul, alors que l'intérêt pour de nouvelles variétés, différentes, se manifeste par une augmentation de la superficie de production de 139 ha (+20 %) et de la production de près de 50 %. Si l'on compare le rendement à la super récolte de 2014/2015, nous assistons à une diminution pour pratiquement toutes les variétés.

La Belgique en tête avec la Conférence
Pour les poires aussi, le rendement 2015/2016 devrait être inférieur à celui de 2014/2015 (super récolte). La récolte de poires est estimée à 347 000 tonnes, soit 7 % de mois que l'année dernière. La superficie de production des poires passe de 9 080 ha en 2014/2015 à 9 340 ha en 2015/2016, soit une progression de3 %. La Belgique est en tête de la production de poires Conférence sur le marché européen : un tiers de la production de poires Conférence en Europe est belge. La production devrait atteindre 314 000 tonnes. L'intérêt pour les nouvelles variétés se remarque clairement dans l'augmentation de la superficie de production : de 315 ha en 2014/2015 à 360 ha en 2015/2016.

La meilleure qualité
Des conditions favorables au printemps, avant un bel été, nous assurent une récolte d'excellente qualité. La récolte devrait aussi débuter au moment habituel. La cueillette de la Conférence a commencé au début du mois de septembre, tandis que celle de la Jonagold est en cours depuis la mi-septembre.

Une évolution positive
L'embargo russe a eu de lourdes conséquences sur le secteur européen des fruits. Ses effets se font d'ailleurs encore sentir. Grâce au soutien du programme d'aide européen, le secteur belge des fruits a pu limiter autant que possible les conséquences dommageables de cet embargo. Ce programme n'ayant que des effets partiels, le secteur des fruits belges continuera de chercher dans les prochaines années de nouvelles opportunités d'exportation et de moderniser les entreprises productrices de fruits. La tendance générale à l'augmentation est positive. La grande qualité des produits et les activités promotionnelles intensives ont " porté leurs fruits ". 

Source : Verbond van Belgische Tuinbouwcoöperaties (VBT) et Werkgroep Oogstraming Fruit.

Lava
Flandria
Nieuws
Contact