Les tendances alimentaires passées à la loupe par European Vegetable Strategies

La deuxième édition d'EVS a examiné en quoi la consommation de légumes frais offre des possibilités de croissance pour le secteur. De nouvelles tendances alimentaires se profilent. De toute évidence, les fournisseurs de fruits et légumes doivent adopter des stratégies pour répondre aux changements de comportement des clients.

À la recherche de réponses
Pour la deuxième année consécutive, les revues professionnelles internationales Eurofruit, Fruchthandel et Fresh Produce Journal ont rassemblé leurs forces pour organiser le congrès " European Vegetable Strategies ". La veille de l'événement, plus de cent professionnels ont profité d'une réception informelle offerte par les co-sponsors, Flandria et le VLAM.
La deuxième édition d'EVS a cherché à savoir en quoi la consommation de légumes frais offre des possibilités de croissance au secteur. Plusieurs questions ont occupé une place centrale : quelles mesures le secteur des légumes frais doit-il adopter pour mieux se positionner ? Comment les légumes frais peuvent-ils tirer parti de la tendance sociétale à l'alimentation saine ? Quelles catégories contribuent à la croissance des ventes de légumes frais ?

Les nouvelles stratégies du marché
Plusieurs orateurs ont abordé la tendance du marché européen de consommation de fruits et légumes, tout en présentant les nouvelles stratégies de marketing. L'analyste anglais Ed Garner a ouvert le congrès en exposant les tendances du marché britannique. La forte croissance des discounters, Aldi et Lidl, est l'élément le plus marquant. Nicolas Lecloux de True Fruits a évoqué le succès des smoothies de légumes en Allemagne. " Il est difficile d'anticiper l'avenir, mais les fournisseurs de fruits et légumes doivent adopter des stratégies pour répondre au comportement changeant des clients ", a souligné Cor Molenaar, professeur à l'Erasmus Universiteit connu pour son livre : Kijken, kijken...Anders kopen, qui traite du comportement changeant des clients.
" Down to earth " a pris la forme d'une visite de marché à deux nouveaux concepts : les chaînes françaises Grand Frais et Réseau O'tera, qui font la part belle au frais. La plus grande partie des fruits et légumes frais est directement fournie par les agriculteurs de la région. Hans Verwege, analyste marketing chez Enza Zaden, a affirmé que ces concepts sont particulièrement novateurs.

Des sentiments mitigés
D'aucuns se tournent vers l'avenir avec des sentiments mitigés. Quels sont les souhaits et les attentes de la " Génération Y " (nés après 1980) ? Quel est le schéma de pensée et de consommation de cette génération qui a grandi au coeur de la technologie et est rompue à l'utilisation des médias sociaux ? Il est certain que leur schéma de réflexion et d'achat jouera un rôle important sur l'avenir des fruits et légumes. Des emballages écologiques, les produits prêts à l'emploi, biologiques, l'intérêt pour l'origine des aliments, etc. sont les termes tendance de cette génération de l'avenir.
Enfin, Anneleen Leon, manager produit fruits et légumes chez VLAM, a expliqué les différentes campagnes sur les fruits et légumes. Elle souhaitait ainsi démontrer les efforts fournis pour stimuler la consommation de fruits et légumes dans notre pays. Les collègues néerlandais du secteur ont clôturé en présentant les résultats de leur recherche de marchés alternatifs dans le monde, menée dans le cadre de la fermeture du marché russe aux fruits et légumes européens.

Pour de plus amples informations : www.vegetablecongress.com

 

Lava
Flandria
Nieuws
Contact