Segmentation des tomates Flandria® 2015
Des critères de KO pour une objectivité encore accrue

Une étude approfondie de la valeur utilitaire et une expérience pratique demeurent la base de la segmentation des tomates Flandria. La nouveauté réside dans les critères minimaux pour les aspects qualitatifs qui garantissent l'objectivisation de la décision de segmentation. Le goût est aussi un atout de vente non négligeable.

Une base solide pour le commerce
Cette année encore, la segmentation des tomates Flandria offre au commerce des " tomates pour tous les goûts ". Comme chaque année, pour la segmentation 2015, de nouvelles variétés ont également été évaluées en fonction de leurs propriétés de culture, de qualité et de goût. Traditionnellement, la base de la division des variétés est l'étude de la valeur utilitaire menée dans les centres pratiques (*). Cette procédure donne naissance à une vaste gamme de produits aux goûts, aux couleurs, aux tailles et aux formes différentes.
D'un point de vue commercial, des segments uniformes sont très importants. Les acheteurs qui achètent un segment déterminé veulent toujours le même produit. La coopération de criées, LAVA, veille à ce que le nombre de variétés reste limité dans un segment. Elle choisit uniquement des variétés très comparables en termes de qualité et d'apparence, afin de garantir l'homogénéité d'un produit au sein d'un segment, indépendamment du producteur. Cette garantie constitue une base solide pour le commerce.

Utilisation de critères KO
La nouveauté est que la liste des variétés pour la segmentation en 2015 a vu le jour suite à l'application de critères de qualité minimum aux nouvelles variétés de tomates. Le choix des variétés qui seront intégrées ou pas dans un segment déterminé est ainsi plus objectif. C'est pourquoi le système des critères KO (knock out) a été mis au point. Qu'est-ce qu'il implique ? Chaque variété doit obtenir un score minimum sur les paramètres de choix déterminants pour un segment donné. Ces paramètres sont la couleur, la fermeté, les parties vertes, la production, les microfissures, l'appréciation des inspecteurs, etc., ainsi que le goût. Les décisions concernant la segmentation sont ainsi encore plus objectives.

Le goût, un critère important
Pour le segment Elite (fines tomates en grappes), le goût est depuis plusieurs années un critère supplémentaire d'autorisation des variétés. Les variétés dont la couleur, la fermeté, la forme, etc. répondent à la perfection aux caractéristiques de ce segment, mais qui enregistrent un score insuffisant pour le critère du goût, ne sont pas autorisées.
La nouveauté est que d'autres segments doivent à présent répondre à un score de goût minimum, en fonction de plusieurs mesures et évaluations. Dans un premier temps, toutes les mesures de Brix réalisées dans les centres d'essai et au VCBT sont rassemblées. Ensuite, toutes les variétés existantes et nouvelles sont soumises à un test de goût réalisé par un panel de consommateurs. Seules les variétés qui enregistrent une valeur de Brix élevée et se voient attribuer un bon score par le panel peuvent être intégrées dans le segment.

Une attention particulière à la couleur
Les résultats des enquêtes montrent que le consommateur belge donne la préférence aux fruits rouge intense et brillants. C'est pourquoi des mesures de couleur sont effectuées depuis des années à l'aide d'un appareil de mesure des couleurs Minolta qui détermine le type de couleur auquel les fruits appartiennent. Le panel de goût joue également un rôle important en la matière. Si le consommateur estime qu'une tomate est trop pâle ou trop rouge et que les mesures de couleur confirment cette analyse, la variété concernée n'est pas intégrée dans un segment.

Une tomate peut aussi être trop ferme
Depuis des années, la fermeté des tomates joue un rôle déterminant dans l'évaluation. La fermeté est un indicateur important de la durée de conservation du fruit. Les tests de goût montrent toutefois que les consommateurs peuvent aussi estimer qu'une tomate est trop ferme. Cette année, une fermeté minimale a été ajoutée aux critères KO, de sorte que les fruits trop fermes ne sont pas intégrés dans la segmentation.

Source : Flandria®-rapport 2014

(*) L'étude de la valeur utilitaire de la tomate est réalisée par le Proefstation voor de Groenteteelt (PSKW, Sint-Katelijne-Waver), le Proefcentrum Hoogstraten (PCH, Meerle), le Provinciaal Proefcentrum voor de Groenteteelt Oost-Vlaanderen (PCG, Kruishoutem) et le Vlaams Centrum voor Bewaring van Tuinbouwproducten (VCBT, Heverlee).

Lava
Flandria
Nieuws
Contact