Les chiffres clés LAVA 2015 à la loupe

L'année dernière fut un meilleur cru pour la culture maraîchère que l'année 2014. Les cultures telles que les tomates en vrac et la salade multicolor ont connu un boom de production. La production des petits produits tels que le fenouil et le chou chinois a également explosé. Il convient également de noter que le prix moyen de nombreux légumes a augmenté au regard de 2014.

Une production en croissance
Nous assistons à une augmentation de production de 8 % pour les tomates en vrac. Cette progression est due à un léger glissement de la superficie de production des variétés en grappes vers les variétés en vrac. De plus, grâce au grand nombre de journées ensoleillées que nous avons connues, 2015 fut une année très productive pour les tomates. Pour les concombres, nous avons constaté une augmentation de la production de 30 % et une augmentation spectaculaire du chiffre d'affaires de 83 %. " La superficie de production s'est étendue de 25 % suite à l'affiliation de nombreux producteurs néerlandais aux criées LAVA, qui a entraîné au fil des ans une augmentation spectaculaire de la production comme du chiffre d'affaires ", explique Benny Cuypers, du département commercialisation de la criée coopérative de coupole LAVA.
L'année dernière, la salade multicolor a connu une croissance de 35 %. " La diminution de la superficie de production de la laitue ordinaire, ainsi que la perte d'intérêt du commerce pour ce produit, est une tendance constante. La laitue est confrontée au succès croissant des autres types de salades tels que : lollo rossa, bionda, feuille de chêne rouge et verte, iceberg, rucola, ...  La multicolor connaît également une croissance exponentielle. "
Le fenouil se démarque lentement mais sûrement dans la catégorie des " petits " produits. L'année dernière, il a enregistré une augmentation de production de pas moins de 13 %. " L'approvisionnement sur les criées LAVA a fortement progressé ces cinq dernières années. De plus, 2015 fut une année très productive pour ce légume. "
Le chou chinois connaît lui aussi une légère augmentation de production (9 %), une tendance constante des dernières années. Élément notable : la hausse du chiffre d'affaires de 58 %. Le prix est passé de 0,39 euros à 0,49 euros. " Si les prix étaient défavorables en 2014, 2015 fut une meilleure année encore " explique Benny Cuypers.

Des prix moyens plus élevés
Il convient de noter que le prix moyen de pratiquement tous les légumes a progressé au regard de l'année 2014. " De manière générale, nous avons bénéficié l'année dernière de conditions climatiques favorables. La chaleur extrême et la sécheresse qui ont régné en été et à l'automne ont été défavorables à la production en Europe du Sud. Ces produits ont donc été commercialisés beaucoup plus tard que d'habitude. En conséquence de cette pénurie, en été et en automne, nous avons connu une formation des prix sur nos criées bonne à très bonne pour de nombreux produits. L'automne plutôt sec que nous avons connu dans notre pays a limité l'approvisionnement et fait grimper les prix. De manière générale, 2014 fut une mauvaise année pour la culture maraîchère, 2015 s'est clôturée sur des résultats plus favorables ", conclut Benny Cuypers.

Cliquez ici pour le détail

Lava
Flandria
Nieuws
Contact